PXL_20220102_121302489.jpg

...et une année joyeuse et aérée, avec cette vue du sommet de Montmartre par Vaughan Trowbridge, datant de ses débuts (1902). La tour Eiffel avait treize ans...
Employé de bureau à New-York, Trowbridge s'était, la trentaine venue, reconverti en artiste parisien. Adepte comme lui de la gravure originale en couleur, il était un proche ami de Brouet.
Et ces vœux sont l'occasion de donner quelques nouvelles d'auguste-brouet.org. Sur le plan technique, du côté cuisines, donc, la nouvelle base de donnée sur laquelle s'appuie désormais le catalogue est fonctionnelle. Configuration cousue main d'un logiciel professionnel mais libre de gestion de collections muséales (Providence), et quoique pas encore complètement éprouvée, elle donne satisfaction. C'est elle qui a permis, par exemple, du côté public, de mettre en ligne facilement et dans de bien meilleures conditions de consultation (voir par exemple la Concierge ici - cliquer sur "full page" pour en parcourir les détails), les nombreuses illustrations nouvelles qui m'ont été fournies cette année par quelques amateurs de Brouet ainsi que par un musée, que je remercie à nouveau tous ici.

Quant au billet, son rythme reste annuel, les détails biographies qui émergent encore étant d'accès plus difficile et aussi de nature de plus en plus anecdotique (récemment, la marque de la voiture de G. Grignard (une Renault) et le prénom de son chauffeur (Franz)...). Le billet de cette année, consacré à l'Eté à la Campagne, quoique qu'un peu audacieux, souligne aussi l'originalité du travail de Brouet illustrateur. A vrai dire, j'ai longtemps fait peu de cas de ses illustrations, mais plusieurs amateurs ont fini par me convaincre que ses planches sont, pour certains ouvrages, de premier ordre. Et surtout dans les premiers volumes, l'originalité de l'artiste ne fait aucun doute. Je vais donc à l'avenir me pencher un peu plus, et faire partager, cet aspect de l’œuvre.

En attendant, voici les sujets qui me tiennent à cœur en ce moment, et qui pourraient se voir développés dans quelque billet à venir : Richard Ranft - son aîné, il aurait collaboré avec Brouet pour les planches de reproduction d'après Turner et son activité au tournant du siècle est proche de celle de Brouet-Dax ; les neo-naturalistes qui l'ont soutenu, et d'abord Gustave Geffroy et Lucien Descaves, et aussi le journaliste extraordinaire Gaston de Pawlowski ; non sans lien avec les précédents, la Zone vue (et vécue...) par Brouet ; et enfin, sujet de technique, l'eau-forte et les métamorphoses - effaçage, coupe et autres transformations d’œuvres... Avec quelques autres thèmes obligés comme le cirque (il habitait juste derrière l'Hippodrome de Montmartre), de quoi tenir... plus d'un an !

Alors, bonne année 2022 !